BLOG

Analyse d’un patrimoine industriel riche en Histoire : Le secteur du Cognac

Dans la continuité du premier article rédigé par une de nos archivistes historiennes sur son expérience de travail chez Renault, nous avons demandé à une autre de nos collaboratrices de partager son expertise.

Dans ce deuxième article Amélie Giret, Archiviste – Historienne, évoque un domaine d’activité dans lequel l’histoire et le patrimoine jouent un rôle identitaire croissant. Nous lui donnons la parole :

Sur l’échiquier du patrimoine spiritueux français, le secteur du Cognac n’occupe pas une place de premier ordre que ce soit en terme d’hectolitres vendus ou de reconnaissance nationale.

Néanmoins, il dispose d’une continuité historique et d’une cohésion géographique particulièrement bien préservées grâce à une protection juridique précoce et une solide fierté territoriale. De ce fait, les Maisons de Cognac se trouvent aujourd’hui en possession d’un patrimoine conséquent que les priorités managériales auront malheureusement tardé à mettre en valeur. Il a fallu attendre les années 1980 avec la célébration des bicentenaires des principales Maisons de négoce et l’émergence du concept de story-telling dans les nouveaux axes de communication marketing pour voir se concrétiser la volonté de sauvegarde et de valorisation de cet héritage. Si les premiers efforts ont clairement servi le secteur touristique, la tendance s’étend maintenant à tous les aspects de la communication d’entreprise, interne et externe. Les centres de documentation et archives se sont progressivement transformés en véritables services patrimoniaux.

La nature même d’une Maison de négoce qui agit sur l’ensemble du processus de fabrication du Cognac (de la viticulture à la publicité) l’amène à conserver au fil du temps des collections de nature hétéroclite qu’il convient de classer de manière cohérente. Outils de vignerons ou de tonneliers, registres cryptés de maîtres de chais, études de verreries, objets publicitaires, livres de commandes, œuvres d’art ou encore multiples planches d’habillages des bouteilles : les enjeux de préservation sont multiples et les possibilités de valorisation pléthoriques. Derrière les différentes missions menées par Arkhênum pour le compte de certaines Maisons de Cognac est présent le défi permanent d’une approche globalisée alors même que ces collections demandent un traitement différencié, une problématique particulièrement bien illustrée par l’implantation de bases de données chez nos clients.

Amélie Giret, Archiviste – Historienne

Vous souhaitez savoir comment atteindre vos objectifs ? Discutons en

Sélectionnez votre / vos besoin(s) suivant

Tous les champs marqués d'une * sont obligatoires Précédent